Test de graphisme
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Océans, mers, fleuves et lacs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Umbriel Celeboer

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Océans, mers, fleuves et lacs   Dim 29 Mai - 15:55

Océans et mers



Océan Atlas
Au sud de la mer Phlégétonne, les fonds marins tombent à pic vers la redoutée fosse d'Atlas. Cet océan profond est peuplé de nombreux monstres marins et secoué d'étranges manifestations magiques, tels des maelströms surgissant de nulle part, qui rendent la navigation en ces eaux des plus périlleuse. Ce territoire impossible à apprivoiser est une plaie pour l'Eglise d'Amessa comme il protège certains ennemis de la foi du dieu unique, à commencer évidemment par le palace Krakenis.

Océan EST

Océan OUEST

Mer Zéia
Les côtes ouest de Svartfald, sans doute les plus rocailleuses de tout le continent, s'ouvrent aux eaux sinistres de la mer de Zéia. Les cendres des volcans du nord, portées en altitude par les courants aériens, viennent assombrir le ciel et les eaux de cette région du monde, rendant cette mer froide et inhospitalière. Faune et flore s'y font rares mais aussi mortellement périlleuses. Côtes et profondeurs fourmillent de cavités dans la roche escarpée, caches de choix pour toute une variété de prédateurs et de brigands, ainsi que pour les redoutables forces armées du royaume sous-marin de Kandrar.

Mer Phlégétonne
Sans aucun doute la plus étendues des mers connues, la mer Phlégétonne est aussi l'une des plus animées. Avec les navires voyageant entre Deïsa, Svartfald et Iliomad mais aussi les nombreux peuples de créatures marines qui sont établies dans ces eaux relativement peu profondes, on peut dire que la vie y est omniprésente. Evidemment, ces eaux ont aussi leur part de danger, abritant nombre de monstres marins.

Mer boréale

Mer venteuse
Prise en goulot entre les parties nord et sud du continent d'Iliomad, cette mer doit son nom aux forts courants marins (d'ouest en est) et aériens (d'est en ouest) qui la parcourent, rendant les trajets hasardeux. Toutefois les navires de la Guilde des navigateurs (qui fait autorité sur ces côtes) parviennent, en les mettant à profit, à traverser cette mer dans un sens comme dans l'autre en quelques jours seulement. La Guilde entend bien sûr garder ces routes secrètes, s'assurant un quasi-monopole sur les trajets vers ou depuis Eist'Shabal et Djani en évitant le long détour par la mer de Zéia.
Les eaux chaudes de cette mer, réchauffées par l'océan OUEST, forment une véritable vitrine de diversité marine, ses côtes très découpées étant qui plus est creusées d'une multitude de baies et lagons. La frontière est de la mer venteuse est formée d'un immense mur coralien l'isolant de la mer Phlégétonne et au pied duquel s'étend la plaine de cristal, berceau de la cité d'Aqualonde.


Dernière édition par Umbriel Celeboer le Ven 16 Juin - 13:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umbriel Celeboer

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Re: Océans, mers, fleuves et lacs   Dim 29 Mai - 15:56

Svartfald


Fjords d'Orsan
Il y a de cela des siècles, un glacial élémentaire d'une taille sans précédent fut invoqué en ce monde et, lorsqu'il fut occis au larges des côtes de Svartfald, son corps de glace et de roche éclata en milliers de fragments. Beaucoup ont subsisté dans les eaux froides de la mer boréale, le plus important formant l'île d'Orsan. Les eaux environnantes forment un véritable dédale de fjords où le mouvement des glaciers a tôt fait de broyer la coque des navires imprudents.

Fleuve Iskal
C'est le nom donné par les nordiques au large fleuve qui s'ouvre sur la mer de Svartfald. La glace qui le recouvre rapidement à mesure qu'il perd en salinité rend sa navigation rapidement impossible.

Baie de Lugalbanda
C'est dans cette baie débouchant sur la mer Phlégétonne que Lugalbanda Naviento installa il y a bien longtemps le chantier naval qui donna naissance à la marine d'Inferis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umbriel Celeboer

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Re: Océans, mers, fleuves et lacs   Dim 29 Mai - 15:56

Deïsa


Lac des merveilles
Les eaux de ce lac sont d'une pureté à nulle autre pareille, ce qui explique sans doute toute les légendes qui ont été tissées autour de ce lieu. Si certaines ne sont que des histoires tissées de toutes pièces pour réchauffer les longues soirées d'hiver, nombre d'entre elles sont plus réelles qu'il n'y paraît, donnant un léger aperçu des innombrables mystères qui dorment dans l'eau claire.

Rade de Tse'kep
Abritant autrefois un port important, abandonné en même temps que les cités avoisinantes, la rade de Tse'kep ne contient plus aujourd'hui que quelques ruines que la mer ou le désert auront tôt fait d'engloutir.

Baie aux monstres
La proximité du fleuve du Kimonite, qui débouche dans cette large baie, avec le domaine Kanabo a bien sûr conduit l'Eglise d'Amessa à installer, sur une île à l'est de la baie, un important port fortifié dont la flotte a pour principale mission d'inspecter les équipages à la recherche de monstres. Grâce à cette position, Amessa s'est assuré un regard sur tous les échanges entres les mers phlégétonne et boréale, ainsi que sur la voie fluviale vers le nord-ouest de Deïsa.

Fleuve Kimonite
La partie haute de ce fleuve grouille de barges de marchandes (et de son inévitable lot de naufrageurs) faisant la liaison entre les villes et villages humains qui se sont installés dans la région. Cependant, la présence menaçante du donjon Kanabo plus au nord a empêché ce fleuve de devenir un axe commercial aussi important qu'il le promettait, bien des humains préférant faire un long détour plutôt que de rejoindre la mer par cette voie.

Baie aux roches
Comme son nom l'indique, cette baie où les montagnes du Kimon se jettent dans la mer boréale est une des côtes les plus rôcheuses de Deïsa. Les récifs et les courants de la baie y rende toute navigation dangereuse, sauf pour qui connaît les lieux. Couplé au dédale de grottes creusées par la mer dans les falaises, cela forme un repaire parfait pour tous les pirates de la mer boréale. Un pacte existe entre les équipages pour afin d'instaurer une paix relative entre eux, du moins au sein de ce repère. Les rumeurs parlent même d'une cité de pirates, cachée quelque part dans ces eaux, qui abriterait la plus grande concentration de hors-la-loi non-monstrueux de tout le continent.

Baie aux hommes

Baie des âmes

Lac Strigoï
Les eaux du lac Strigoï ne sont pas tout à fait ce que l'on pourrait qualifier de "sûres". Si rares sont les pirates à les parcourir, des choses issues des brumes de Ra'nuil s'y aventurent souvent. Ainsi les berges sont désertes de toute habitation, les poissons se faisant de toute façon trop rares (ou trop morts) pour permettre à des pêcheurs de s'installer. Les liens commerciaux tissées par les maîtres de Ra'nuil avec le domaine d'Astran semblent assurer aux navires arborant le pavillon de ce dernier une relative tranquillité, bien que seuls les dirigeants des deux pays connaissent les termes exacts de cet arrangement (et personne ne serait assez fou pour interroger les nécromants à ce sujet).

Fleuve Mors
On appelle Mors haut la partie du fleuve qui se situe en amont du lac Strigoï, faisant le lien avec le lac Skibso, et Mors bas sa partie en aval, qui se jette dans la baie aux âmes. Malgré une proximité avec le lac frontière de Ra'nuil qui assure la présence de quelques créatures peu recommandables, ces eaux sont assez sûres, notamment parce que les bandits évitent soigneusement ses berges. Tant qu'ils sont vivants tout du moins.

Lac Skibso
Ce lac aux eaux calmes est l'un des atouts majeurs du domaine d'Astran. Ce domaine qui doit sa richesse à sa position idéale sur la principale route commerciale entre Amessa et Emoulin a développé sur les berges du Skisbo un arsenal et un port commercial de première importance, desquels point de départ de nombreux navires marchands pour les côtes des mers boréale et phlégétonne.
Une telle activité est aussi permise par l'étonnante tranquilité de ces eaux, le lac abritant qu'une faune aux proportions toutes à fait modestes.

Fleuve Moarte
Ainsi est nommé le fleuve longeant la frontière entre Emoulin et Amessa. Evidemment, nombreux sont les patrouilles d'Amessa et les commerçants d'Astran y sont nombreux, assurant une navigation paisible.

Fleuve Viata
Il s'agit du fleuve qui, prenant sa source dans les collines et vallons au coeur d'Amessa, vient se jeter dans le lac Skibso.

Riu Negre
Ce fleuve aux eaux agitées traverse le pays de Rynagi, marquant par la même occasion la frontière avec Ra'nuil. Les rynagis racontent bien des légendes d'un autre temps à son sujet, toutes plus sombres les unes que les autres.

Lac des arcanes
Des siècles de pratique magique au sein du domaine de Balmor puis le déchaînement de magies lors de la guerre qui causa la chute de la cité ont profondément affecté le paysage voisin. Le lac des arcanes ne fait évidemment pas exception et dans ces eaux la corruption magique s'est répandue plus loin qu'elle ne l'a fait sur les terres. Ainsi est-il devenu aujourd'hui plus instable encore qu'il ne l'était par le passé. On dit que tempêtes et autres maelströms magiques s'y produisent souvent, que des portails dimensionnels s'y ouvrent au milieu de l'air ou de l'eau, que les élémentaires de toutes tailles y apparaissent et disparaissent constamment, ou encore que la faune et la flore locale ont muté dans des proportions proprement hallucinantes.

Golfe des anges
Situé à un jet de pierre de la capitale d'Amessa et ouvert sur l'océan Est, les cités humaines eurent tôt fait de se développer sur les côtes de ce golfe. Protégé des tempêtes de la haute mer par quelques îles au relief prononcé, il est rapidement devenu une plaque tournante du commerce pour la côte est de Deïsa.
Autrefois le lieu était appelé golfe des sirènes, du fait de l'importante communauté de créatures aquatiques ou semi-aquatiques installée près des berges des îles qui le ferment. Il fut rebaptisé dès le commencement de la purge des monstres lancée par l'Eglise d'Amessa: ce lieu fut l'un des premiers touchés, tous ses habitants non-humains ayant été massacrés en l'espace d'une semaine.

Fleuve Masafi
Véritable épicentre de la vie au sein du désert de Raksoom, ce fleuve limoneux qui s'écoule doucement a vu au fil des siècles se construire sur ses berges quantités de cités. La plupart des vivants, pour beaucoup humains, de la région sont regroupés dans les environs immédiats, dépendant du fleuves pour l'agriculture et les transports, laissant le sable à leurs ancêtres décédés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umbriel Celeboer

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Re: Océans, mers, fleuves et lacs   Dim 29 Mai - 15:56

Iliomad


Côte des crabes
Ainsi nomme-t-on la côte qui, au Sud d'Iliomad, s'ouvre sur l'océan Ouest. Les eaux séparant l'archipel de Zon'Guo du continent sont en effet réputées pour abriter quelques créatures exotiques. On retiendra notamment les redoutés crabes de feu qui pullulent sur ces plages, de minuscules crustacés qui, lorsqu'ils se sentent dérangés, infligent de douloureuses blessures de leurs pinces comme chauffées au fer blanc.

(Estuaire du) Fleuve Fartlak
Plus long fleuve du monde connu, le Fartlak est aussi l'un des plus fertiles. Ses eaux chaudes et très limoneuse rendent les terres avoisinantes particulièrement fertiles. Ce constat est plus visible encore dans l'estuaire, sa côte Nord voyant fleurir la dense végétation de la jungle de Kunpaetka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Océans, mers, fleuves et lacs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Océans, mers, fleuves et lacs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous avez atteint le nombre maximum de catégories et de forums
» Entre flux et grands lacs [Manaki]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_My Life as a Dungeon Keeper_ :: Menu principal :: Didactitiel :: Histoire et carte du monde-
Sauter vers: