Test de graphisme
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ne nous focalisons pas sur Focus !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karl Grim

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/05/2016

MessageSujet: Ne nous focalisons pas sur Focus !   Jeu 17 Nov - 1:36

Couvrant son visage avec sa main, au niveau de ses yeux, la statue moqueuse était appuyé sur l'énorme rocher qui l'avait emprisonné pendant plusieurs minutes. N'ayant dit que très peu de mot depuis que les monstres lui avaient littéralement enlevé ce fardeau de ses épaules... Ainsi que du reste de son anatomie par la même occasion. Cependant, au lieu de se réjouïr pour rapidement retourner au combat, il y avait un certain sentiment de rage et de colère... Il avait été mis hors-jeu beaucoup trop rapidement... Pas même un seul adversaire, pas une simple tentative de leur faire du mal! Bien que le golem n'était pas des plus violent, ceux qui attaquaient le donjon ne méritait aucune pitié, donc il ne leur en accorderait aucune parcelle.

Cette colère qui montait en lui, incapable de se contenir, était insoutenable. Il avait causé la mort de quelques gardes par son innaction... Karl se blammait, mais plusieurs autres monstres se sentaient ainsi possiblement. Il avait sauver une part du rempart, mais il était maintenant occupé par les monstres ennemis... Certains rescapés revenait des murailles, blessé plus ou moins gravement. Voyant ce spectacle des plus déplorable, l'esprit du golem cessait simplement d'être joyeux comme à son habitude.

Activant ses knuckles, la magie du feu et de la glace entourait ses poings, créant de petits mouvements de surprise près des défenseurs du donjon. Peu connaissaient Karl puisqu'il n'était pas un membre de la garde ni une figure militaire connu. La statue moqueuse agissait comme artisan, pas comme guerrier irréprochable défenseur du donjon. Cependant, malgré tout, il y avait un fait que tous pouvaient voir: C'était un golem! Peu importe qui il était, il était bien plus fort que la moyenne des vivants!

Le fait de voir un golem à leurs côtés pouvait être récomfortant, mais de voir un golem perdre son sang froid (métaphoriquement parlant) était une expérience des plus étranges... Martelant le rocher avec toute sa puissance, il passerait sa rage sur ce rocher. Il était préférable que ce soit contre ce bout de pierre que contre un monstre de son propre camp. Malgré le fait que quelques monstres s'éloignaient de lui, ce n'était pas une bonne journée pour les monstres du donjon. N'étant un danger que pour le projectile, personne ne voulait s'approcher pour l'arrêter de toute façon...

Bien que l'on puisse croire que le golem pousserait des cris de haine tel un berzerker, la réalité était tout autre. À l'exception des fracas de la pierre qui était projeté par terre, le massacre était dans un silence des plus complet et total. C'état probablement l'absence de son provenant du golem qu était effrayant... Entendre un homme crier sa rage et ses angoisses était normal, mais un acte ainsi perpétué était plutôt effrayant. De plus, si un tel acharnement pouvait être fait contre un rocher, rien n'empêchait qu'il attaque ainsi un autre monstre avec une telle férocité.

Continuant ce massacre, le golem fini par poser sa main droite, face contre le rocher. La glace commençait sa dangereuse emprise sur le matériaux. Puis, une fois que le rocher était refroidit à un tel point qu'elle était couvert de givre, le golem enfonça son poing enflammé à l'intérieur du projectile. Le choc thermique fracassa ce qui restait du rocher, le transformant en simple tas de grava. Bien que le golem n'avait vraisemblablement aucune réel connaissance dans la matière, la statue moqueuse connaissait les effets sans comprendre pourquoi. Le résutat était le plus important, l'objet qui l'avait empêcher de combattre était détruit... Il ne restait plus qu'à reprendre la muraille et il retrouverait le sourire peut être...

Mais pour le moment, alors que des survivants approchaient, venant de la muraille pendant que le golem passait ses pulsions meurtrières sur le rocher, Karl Grim avait un air sinistre. Si joyeux, même en période normalement difficile, il avait perdu toute envie d'être celui qu'il était pour le moment. Les organiques avaient toujours une certaine personnalité dans leurs actions, mais qu'arivait-il à un golem qui n'en avait cure en temps normaux?

Les gens passaient à ses côtés, son regard obscurcis par des idées folles et qui ne fonctionneraient probablement pas... Tandis qu'il éteignait la magie de ses knuckles magiques, le golem ne pouvait s'empêcher de dire sur un ton morne:

''Et puis quoi maintenant? Ce n'est pas un rocher qui arrengera les choses... Je ne sais plus quoi faire... Je ne sais pas quoi faire...''

Bien qu'il était un cas spécial de golem qui avait obtenu sa liberté mentale, il ne pouvait nier que, parfois, il était beaucoup plus simple de ne pas penser. Bien sûr, c'est ce qui le rendait unique, mais il ne pouvait renier cette part de lui. Il ne pouvait renier qu'il avait été fait, à la base, pour recevoir des ordres pour ensuite semer la mort et la destruction... Tout comme les humains étaient créer pour s'expendre et agir en mégalomanes... Tout comme les gobelins devaient parler avec des problèmes de langues et comme les chats étaient créer pour être nourris par leurs maître organiques... C'était une part de lui, il ne pouvait la nier, mais simplement la manipuler pour ne pas être consumer par une parcelles de personnalité.

Mais aujourd'hui, Karl ne voulait plus penser... Il voulait frapper, déchirer, broyer... Il voulait détruire, mais il voulait protéger... Utiliser cette part de lui pour agir comme il le voudrait et ne pas être utilisé par elle...

Il voulait un plan, un ordre, une idée... Il voulait être utile pour le donjon qui l'avait recueilli et, malgré ses orgines destinés à la destruction, faire autre chose que de la simple destruction.

Ou bien détruire pour protéger, ça marchait également pour lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donjon Naviento

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2016

MessageSujet: Re: Ne nous focalisons pas sur Focus !   Jeu 24 Nov - 19:53

Le comportement du seigneur noir juste à l'entrée du campement de Naviento avait attisé la hargne de plus d'un des soldats de ce dernier, ou du moins le désir de se faire bien voir en terrassant pareil impudent. Ainsi, alors qu'un groupe était parti pour ramener les armes de sièges après que le campement extérieur ait été défait, une vive agitation secoua brièvement le camps de Naviento, alors que de nombreuses créatures prenaient leurs armes en main pour lutter face aux aberration mort vivantes qu'il avait convoquer, mais surtout afin de châtier cet impudent. Cependant, heureusement pour la cible du courroux des soldats, Focus l'avait aperçu et bien que son comportement l'énerva fortement il le reconnut sans peine. L'overlord... Ses espions ne s'étaient donc pas trompés. Le grand seigneur noir, meneur des hordes de larbins, fils de Belikios, que nombreux croyaient mort était en vie et probablement aux côtés du donjon au vu de son comportement et on ne tarda pas à le lui confirmer, un soldat lui rapportant qu'il s'était battu contre eux sur les remparts avec nombre de ses larbins, mais qu'il avait fui avant de périr. Une sage manoeuvre, mais que Focus ne traduisait qu'une seule chose, la faiblesse. A moins que les dires le disant retors n'étaient pas exagérés et qu’il avait battu en retraite avec une idée bien précise derrière la tête. Peut être s'agissait il tout simplement de provoquer ses hommes en usant les corps de leurs frères pour créer ces aberrations revenantes, bien qu'ils n'accordaient nul respect aux morts dont certains corps brûlaient déjà en un brasier dont la fumée était poussée par le vent en direction du donjon, afin de démoraliser les forces ennemies. Ou bien avait il une idée plus complexe derrière la tête ? Sans doute car rien autour de lui n'indiquait une embuscade et il aurait été surprenant qu'il ait pu en mettre une parfaitement dissimulée en place aussi rapidement et que si ce n'était pas le cas il n’avait aucun intérêt à ainsi provoquer son ennemi alors qu'il était en surnombre, à moins qu'il ne soit devenu suicidaire...

Quoi qu'il en soit le démon éveillait définitivement l’intérêt du dragon noir et si l'éliminer sur le champs aurait été supprimer un élément important des forces du donjon, ça aurait été aussi se priver d'un potentiel allié d'envergure... Mais il lui fallait d'abord s'assurer qu'il soit effectivement à même de remplir cette position, mais tout en lui laissant une chance, ce qui ne serait pas le cas si une vingtaine de ses hommes s'élançaient à sa poursuite. Ainsi dans un premier temps il leva la main , la e poing serré, signifiant à ses hommes de s'arrêter. Ce que tous firent pour ne pas risquer de périr sur le champs. Ensuite il s’avança, les devançant de quelques pas et faisant ainsi face aux quelques aberrations qu'avait convoqué l'infernal, des êtres redoutables, bien que stupides et lents un bon point pour L'overlord. Il n'avait néanmoins pas de temps à perdre avec cela et de fait s'en chargea rapidement. Ces êtres étaient trop pathétique pour qu'ils souillent sa lame sur leurs viscères pathétiques, mêmes'il pourrait les fendre en deux et ainsi les annihiler, malgré leur robustesse. Au lieu de cela il inspirait profondément, puis usant de ses racines draconiques, il souffla un feu dévastateur qui n'avait rien à envier aux sorts de Vartass, qui se déversa sur les revenants avec une intensité telle qu'en plus des'embrasser les chairs les composants devenaient presque instantanément de la cendre. Après que Focus ait fini de souffler ils continuèrent à marcher quelques instants, puis s'effondrèrent sous leurs propres poids, durant quelques secondes ils continuèrent à s'agiter, puis les flammes eurent finalement raison d'eux, ne laissant derrière elle qu'un arc de cercle de terre calcinée où la vie ne réapparaîtrait pas avant longtemps. Ce n'est qu'alors qu'il prit la parole.

"... Faites savoir à Cendis, Telar, Suten et Kuaia qu'ils ont une proie..."

Tout comprirent ce que cela signifiait... Il envoyait les assassins élémentaires à la poursuite du démon. Ces individus étaient particulièrement craint dans l'armée. Individuellement ils étaient déjà redoutable, bien que moins puissant que les officiers, mais on disait qu'à eux quatre réunis ils pouvaient tenir tête à l'ensemble de leurs supérieur réunis, si on exceptait bien sûr Focus lui même. Ils étaient tous taciturnes et ne communiquaient pratiquement qu'entre eux. Ces divers faits induisirent plusieurs choses, le fait que pour tous il était certains que le dragon avait ordonné ainsi la mise à mort du provocateur, et que ce soit ceux qui s'imposaient le moins qui soient envoyés les quérir, à leurs risques et périls.

Le seigneur de guerre retient cependant une des créature, lui saisissant l'épaule. Rex, son bras droit, son fils, dont il ne saurait se plaindre dans les faits... Si seulement il été ce fils au pouvoir absolu qu'il essayait à tout pris d'obtenir... Cependant il allait de nouveau se montrer utile. Sa progéniture le regarde froidement, non par effronterie, mais, au contraire, attendant ses ordres, peu importaient les questions qu'il pouvait avoir à l'esprit.

"Rex... Tu vas suivre les assassins... Si l'Overlord a su devenir plus puissant il devrait les terrasser si au contraire il a stagné ou, pire encore, s'est affaibli il périra. Ton rôle est, s'il vainct, d'essayer de le convaincre de rejoindre notre bord, j'ai du mal à croire nos espions quand ils disent que sa loyauté envers le donjon est infaillible... Ça ne ressemble pas à ce qu'il était par le passé et on ne change pas si facilement... Si malgré tout il refuse ou s'en prend à toi, tue le."

Il était inutile de préciser qu'il ne le pleurerait pas s’il échouait et périssait et que s'il devait rater sa mission, mais survivre son sort ne serait guère des plus enviables... Mais son bras droit ne dit pas un mot, frappant juste son torse de son poing et s'inclinant, signifiant que la volonté de son père serait faite. Il ne perdit pas un instant de plus pour déployer ses ailes et s'envoler, il était déjà prêt pour le combat. Il l'était en permanence, et ainsi une ombre discrète fila dans le ciel, suivant une étrange phénomène. la terre qui semblait s'agiter doucement, comme si une taupe s'affairaient en dessous, le vent se modulait, prenant des conteurs indistincts et à ses côtés des flammèches où on distinguait difficilement des yeux s’avançaient et enfin l'herbe se recouvrait d'humidité, qui disparaissait en un instant pour réapparaître tout aussi rapidement un peu plus loin.

Les assassins élémentaires étaient en marche et ils étaient suivis par l'ombre ailée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Overlord

avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 17/11/2016

MessageSujet: Re: Ne nous focalisons pas sur Focus !   Jeu 24 Nov - 19:54

Bien qu'on puisse croire que "l'attaque'' d'Over sur le camp de Naviento aie été une erreur, le démon lui était plutôt satisfait : il avait réussit à énerver le campement, dommage que le chef n'aie pas été assez stupide pour charger seul car dans un tel cas, ses forces se seraient abattu sur lui et il serait tombé sans un bruit. Car oui en fait l'Overlord n'avait nulle peur : il n'était pas venu tout à fait seul... Il ne l'était d'ailleurs jamais. Passant à côté de la position de ses larbins verts embusqués (il avait réquisitionné un groupe à Shilae avant de partir à la bataille), le guerrier sourit sombrement : si jamais les assaillants l'auraient poursuivit, ils seraient tous morts à présent (enfin sauf si l'armée entière se décidait à charger bien sûr mais une unité de combat aurait été décimé par l'assaut vicieux) et cela emplissait Daggon d'amusement. Mais, comme par volonté de gâcher sa joie, aucun ennemi ne se rua à sa suite : voyaient-ils ou sentaient-ils le piège ? Impossible car la méthode de camouflage des larbins qui était peu orthodoxe avait par contre une efficacité sans failles. C'était donc le chef qui avait retenu ses chiens... Pourquoi donc ? D'après la rumeur et ce qu'il en avait vu par lui même, il n'était pas du genre ç avoir beaucoup de patience : arrogant, sûr de lui... Aveugle. Focus Naviento se croyait fort, il l'était, mais pas à ce point là, il croyait pouvoir renverser des montagnes, il croyait que la seule solution était de se battre jusqu'à la mort et c'était une erreur tactique monumentale. D'ailleurs, Daggon n'était autrefois pas si différent mais il avait mûrit aujourd'hui : il comprenait l'intérêt de céder une broutille comme le rempart qui était trop long et trop étroit pour être défendu efficacement. En face, cette bande de mercenaires avides de sang devait voir les choses d'un autre oeil mais ils étaient trop stupide de toute manière. Naviento appelait ses hommes des guerriers ? En réalité, ils n'étaient que des barbares qui sans le dragon noir, ne vaudraient même pas la peine que l'Overlord ne déplace ses hommes pour les massacrer.


Soupirant doucement, le démon en armure contempla le chemin qui reliait le rempart au donjon en lui même : si l'ennemi chargeait, arme de siège ou pas (surtout qu'au vu de l'amas de projectiles envoyés durant la journée, les munitions ne devaient plus être suffisantes pour poursuivre le siège longtemps) il subirait de bien lourdes pertes avant de seulement arriver au pied du mur. Si seulement Daggon avait été prévenu plus tôt de l'attaque, il aurait piégé le terrain de manière à ce que tout ce ramassis de bêtes sanguinaires ne s'écrasent dans des fosses, s'empalement sur des pièges ou meurent sous les traits des défenseurs. A la place, l'Overlord ne pouvait compter que sur une bonne disposition de ses troupes et sur ses cartes personnelles pour combattre : les alliés du donjon ne comptant pas le moins du monde à cause de leurs optiques personnelles du conflit et le fait qu'ils ne lui soient pas subordonnés. Cependant, peut-être le démon pourrait-il  compter sur des alliés inattendus. C'est d'ailleurs à cela qu'il pensa en manquant de se frapper le front quand l'image d'un golem lui traversa l'esprit... Comment s'appelait ce golem de guerre doublé d'un artiste déjà ? Celui avec son piaf sur l'épaule ? Frank ? Non, Karlito ? Non mais ça se rapprochait... KARL ! Voilà, c'était Karl ! Mais comment retrouver ce golem et le convaincre de l'assister dans la préparation d'un plan de défense et si possible de contre-attaque ? Et, même si c'était inutile de le dire il fallait trouver un moyen de le retrouver d'abord pour lui parler ensuite. Si l'Overlord aurait été le héros de service, le destin aurait voulut qu'il le retrouve comme par magie ou qu'une tierce personne l'aide dans cette tâche. Autant dire que, quand il tomba sur le dit tas de pierres animées qui avait un air sombre ''peint'' sur le visage (entendez par là qu'il son expression semble préoccupée pas qu'il se soit emparé d'un pot de peinture pour se grimer le visage !) Il faillit lever les yeux aux ciels en se demandant si on ne l'avait pas entendu ronchonner. Abordant le golem, le démon de guerre inclina un peu sa tête casquée dans un salut puis se redressa :

-Golem, Karl Grim, j'aimerais m'entretenir avec toi si possible à propos de quelques tactiques à envisager pour porter un dur coup à l'ennemi, suis moi en extérieur je te prie

Sans attendre de réponses, le géant posa sa hache sur son épaule et sortit à l'extérieur mais du côté où les ennemis ne pourraient ni les voir ni les attaquer facilement. A l'abris des arbres, dans l'ombre, le démon guerrier et le golem se retrouvèrent face à face et, se croyant seul (si on oubliait la présence de sa garde rapprochée constitué des verts qu'il avait retiré de leur position initiale après qu'il n'y aie pas eut de poursuite quand à se personne), le démon regarda le golem droit dans les yeux. Sentant une nouvelle présence proche, le démon commença son exposé en restant le plus calme possible :

- La situation est assez mal engagée pour nous : même si le rempart était indéfendable face à un assaut majeur, il reste le problème de leurs armes de sièges *le colosse serra le poing en rassemblant de l'énergie démoniaque autour* si on ne fait rien à ce propos, ils pourraient nous porter de rudes coups sans qu'on puisse réagir. Sans vouloir nous jeter des fleurs, je pense que nous sommes les deux plus résistants monstres du coin alors il faudrait qu'on s'allie pour contre-attaquer... Mis je te parlerais de ça une fois QU'ON SERA SEULS !

Criant les derniers mots, Daggon se retourna et expédia toute son énergie de démon dans un cri et un mouvement de la main qui fonça vers un coin apparemment vide. Cependant, la coup dévoila la position d'un quatuor d'élémentaux assez étranges : une masse de vent fut momentanément mise en pièce par l'énergie noire de l'Overlord, un petit tas de flammèche s'embrasa, dessinant les contours d'une silhouette, un tas de terre valdingua dans tous les sens et pour finir une nuée de gouttelettes se forma devant le seigneur noir... Quatre assassins ? Bien, on allait s'amuser ! Envoyant un éclair depuis la paume de sa main, le guerrier rugit et chargea en comptant sur Karl pour le couvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karl Grim

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 11/05/2016

MessageSujet: Re: Ne nous focalisons pas sur Focus !   Jeu 24 Nov - 20:04

-Golem, Karl Grim, j'aimerais m'entretenir avec toi si possible à propos de quelques tactiques à envisager pour porter un coup dur à l'ennemi,¸suis moi en extérieur je te prie.

Bien qu'il préférait simplement appellation Golem ou Karl Grim, et non pas les deux, la statue moqueuse décida de suivre le grand démon. Si quelqu'un pouvait combattre efficacement une horde d'adversaire, c'était bien le grand démon. En plus de ses légendes à son sujet, l'Overlord lui avait prouvé ses compétences lors de précédents combats. Ou bien l'inverse, tout est dans le point de vue de narration... Quoi qu'il en soit, le golem avait suffisamment confiance pour se joindre au démon et ce dernier devait être assez désespéré ou assez confiance pour lui faire appelle.

Bien que le golem murmura un léger ''Appelle moi juste Karl, on sauvera du temps...'', ce dernier n'était pas vraiment offusqué et suivi le démon qui, de toute façon, ne devait pas entendre ses paroles. C'est près d'un arbre, encore debout pour le moment, que l'Overlord décida de commencer l'exposé de son plan. Fixant le golem dans les yeux, lui expliquant rapidement la situation. Après tout, la seule chose que Karl savait, ce serait le fait qu'ils leur lancent d'énorme projectiles et que les remparts sont tombés aux mains ennemis...

- La situation est assez mal engagée pour nous : même si le rempart était indéfendable face à un assaut majeur, il reste le problème de leurs armes de sièges...

Le démon serra son poing alors qu'il disait ses mots. Petits détails que nul ne notaient car insignifiant, mais le golem savait que quelque chose clochait. Le démon n'agissait pas ainsi en temps normaux et, malgré le fait que ce n'était pas une situation normale, ses doutes pour rester prudent était beaucoup plus fort... En réalité, la majorité des actions du démon, malgré le fait qu'elle ne soient pas justifiés, auraient provoqué une réaction semblable.

Sauf, peut-être, si le grand démon aurait commencer à agir tel une poule devant lui... Il devait admettre que, face à cette situation, il serait rester sans voix...

Si on ne fait rien à ce propos, ils pourraient nous porter de rudes coups sans qu'on puisse réagir. Sans vouloir nous jeter des fleurs, je pense que nous sommes les deux plus résistants monstres du coin alors il faudrait qu'on s'allie pour contre-attaquer... Mais je te parlerais de ça une fois QU'ON SERA SEULS !

Lançant son sort face à un coin plus loin d'eux, le golem se tourna dans cette direction, activant ses armes magique très rapidement. Distinguant les quatre silhouettes, ses dernières formaient le quatuor élémentaire classique. Bien que ce soit très étrange qu'une telle coïncidence se produise, le golem ne put que penser que ses derniers étaient envoyés pour tuer le grand démon. Après tout, sa tête n'était pas mise à prix. Il était un inconnu et c'était mieux contre les forces du donjon adverse...

Le démon envoya un éclaire sur un des élémentaires. Visant celui de feu, c'est l'esprit de terre qui réceptionna le coup, immunisé à cette magie. Contre-attaquant rapidement en balançant un rocher contre Overlord, Karl prit raidement l’assaut pour dévier le projectile. Ainsi, le démon pouvait continuer sa charge sans en être dévié.

''Non, ce n'est pas un autre projectile qui m’atteindra aujourd'hui!''

Mais si ce serait aussi simple, ils n'auraient probablement pas été des assassins... Bien que le démon chargeait les élémentaires, ses derniers étaient très bien synchronisé. Tandis que le golem et le démon tentait de frapper, les élémentaires usèrent de leur magie. Mixant eau et feu, la vapeur montait dans ses lieux, réduisant le point de vision des deux combattants. Utilisant les pouvoirs de l'air pour créer une sphère, la vapeur ne quittait pas ses lieux, recréant un brouillard artificiel... Frappant dans le vide, le golem cherchait l'élémentaire de terre qui le narguait. Où était-il? Où étaient les autres et, plus important, où était Overlord?

La vapeur n'était pas si épaisse en temps normal, mais cette fois, c'était magique... C'est la seule réponse que tout mage pouvait dire pour expliquer une situation illogique qui se produisait... Honnêtement, le golem en était énervé, mais il comprenait que ses derniers ne voulaient pas toujours expliquer leurs théories envers ceux qui ne comprennent pas...

Tirer de ses pensés par une puissante bourrasque, le golem tenta de tenir le coup face à ce vent. Se dirigeant vers sa source, un autre rocher se dirigea vers lui, le frappant en plein tête. Causant une perte d'équilibre, le golem tomba au sol. Ne perdant pas de temps pour se relever, ils avaient disparu de nouveau...

Il devait sortir ou trouver une solution... On ne pouvait pas tuer quelque chose qui restait à distance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donjon Naviento

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 16/11/2016

MessageSujet: Re: Ne nous focalisons pas sur Focus !   Jeu 24 Nov - 20:07

Précédant les élémentaires, Rex se tenait à une distance respectable de ces derniers afin de ne pas risques d'être repéré lorsque les élémentaires se dévoileraient. Ainsi alors qu'ils s'approchaient de leurs cibles, lui, dissimulés dans des fourrés, placé de manière à lui offrir une bonne vision de la scène tout en évitant que le vent emporte son odeur et en étant éloigné, observait... Et il dut 'avouer surpris déjà que le démon soit parvenu à deviner la présence des assassins avant qu'ils n'interviennent. certes ils laissaient des traces de leurs présences en permanence, mais rare étaient ceux à même de deviner ce qui s'y cachait, un bon point pour l'Overlord donc à moins que cela soit dû à un relâchement volontaire des élémentaires, confiant d'eux, malgré la présence d'un tiers. Par ailleurs ce dernier risquait peut être de fausser "l'évaluation" qu'il était sensé faire due l'infernal, et peut être même compromettre la persuasion de ce dernier, mais Rex se rappelait ne pas avoir perçu de description lui correspondant dans le dossier des espions, ils ne devaient donc être qu'une menace minime... Jusqu'à ce qu'il se rendre compte de l'étendue de cette erreur.

Après avoir été percé à jour les élémentaires prirent des apparences plus perceptible et assez proche de celle des humains, même s'ils pouvaient pour tous la moduler à souhait. Ainsi celui de feu ressemblait à un jeune homme vif flamboyant. Celui de terre à un imposant colosse dont la taille supplantait légèrement celle de m'Overlord et à la peau glèbe. Celui de vent prenaient des traits presque invisible similaire à ceux d'un vieillard et enfin celui de l’eau prenait les contours d'une belle jeune femme, laissant deviner le paysage en plus du désir au travers de son corps. Cela ne leur prit qu'un instant et il ne leur en fallut qu'un autre pour réagir à la situation. Ainsi celui de terre intercepta la foudre du démon, il fut parcouru quelques instants d'arcs électriques, mais ce n'eut guère d'effet sur lui.  Du moins pas suffisamment prou qu'il manifeste une quelconque souffrance et que cela l'empêche de riposter, mais il fut clairement surpris en voyant son assaut dévié par le golem, ses yeux vides s'agrandissant un peu. Les autres ne restaient cependant pas inactifs et leur coordination était parfaite. Cela était dû à leur entrainement ,mais aussi au fait qu'ils communiquait entre eux au travers de leurs éléments, par exemple le colosse communiquait ses pensées à ses camarades au travers du sol, c'était par ailleurs en sentant le poids des larbins verts du démon sur ce dernier qu'ils connaissaient leur présence et ainsi ce qui s'en suivit y était adapté. Celui de feu et celui d’eau mêlèrent leurs éléments afin de créer un brouillard dans lequel ils pourraient se dissimuler et perdre leurs adversaires aisément, même les assassins du démon.

Ensuite celui de vent usa d'une puissante bourrasque, parfaitement adaptée au pouvoir de ses compères pour ne pas dissiper leur vapeur, tout en frappant chacun des combattants, cela visait plus à affecter les larbins verts, relativement légers, que la statue et le seigneur noir à la masse plus conséquente, et ainsi se débarrasser d'une gêne avant de s'occuper de leurs vrais opposants. Pour compléter cela l'élémentaire de feu créer des minis combustions dans l'air environnant, le rendant difficile à respirer pour les créatures organiques, voir dangereux.Peu après l'élémentaire de terre tentait d'assaillir Karl, en vain, et s’empressa de retourner se cacher dans la vapeur avant que ses adversaires ne réagissent... Il fallait en finir rapidement avec eux avant qu'ils ne s’organisent ! Ainsi l'élémentaire de feu et celui d'eau cessèrent de créer de la vapeur et s’élancèrent sur le golem, l'un par devant, l'un par derrière,, celui de l'élément liquide rendit son poing de glace et la température autour d'elle baissa singulièrement alors que la main de l'ardent s'embrasa de manière particulièrement intense.ce n'est pas tout ce que ce duo fit, concentrant leurs pensées afin d'atténuer au possible la magie qui émanait des knuckles de Karl et rendre ainsi ce dernier moins dangereux, puisqu'ils n’étaient que peu sensible aux assauts purement physiques, alors que le golem, lui, risquait de ne pas trop apprécier le choc thermique qu'ils prévoyaient de faire, bien que cela les affaibliraient considérablement. Pendant ce temps celui du vent et de la terre se chargeaient de l'Overlord. Le plus massif se campa alors devant lui tentant un assaut brutal, alors que celui d'air, sournois, s'élançait fluidement dans son dos afin s'infiltrer dans son armure, puis extirper l'air de ses poumons. Dans les deux cas l'assaut s'effectuait en tenaille et de manière quasi symétrique, e sorte à ne laisse que peu de marge de manoeuvre ou d’échappatoire à leurs adversaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne nous focalisons pas sur Focus !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne nous focalisons pas sur Focus !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pourquoi nous ne pouvons pas répondre au sujet
» Ananas ... Tu nous agace !
» Nous aimons… nous participons
» "Bienvenue à Gattaca" : cette fois, nous y voilà
» La bière est la preuve que Dieu nous aime et veut que nous soyons heureux. { Casus Belli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_My Life as a Dungeon Keeper_ :: Donjon :: Rez de chaussé :: Rempart-
Sauter vers: