Test de graphisme
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Domaine de cristal d'Aqualonde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Umbriel Celeboer

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Domaine de cristal d'Aqualonde   Dim 29 Mai - 16:00

Domaine de cristal d'Aqualonde



Il y a 30 à 20.000 ans, bien des civilisations ont vu le jour, marquant le début de l'ère des créatures pensantes. Nombreuses furent aussi celles à s'éteindre ensuite, lorsque ces communautés nouvellement formées commencèrent à se déchirer au cours de guerres successives. Aussi, bien des antiques peuples étaient-ils déjà éteints ou sur le déclin lors de l'avènement de l'Eglise d'Amessa et des premières purges de monstres. Le rayonnant royaume d'Aqualonde, toutefois, resta à l'abri de bien des catastrophes, caché aux yeux belliqueux dans les profondeurs calmes de la mer venteuse. Cette géographie sous-marine privilégiée ainsi que la longévité de ses habitants n'ayant que peu à envier aux elfes lui permirent, entre autres, de rester aujourd'hui encore prospère et capable d'endurer les obstacles de ces temps troublés.

Plaine de cristal


La civilisation lindar trouve sa source dans la plaine de cristal, à l'entrée Est de la mer venteuse. Malgré les courants importants qui sont légions dans cette bande de mer, c'est un lieu aux eaux très calmes. Et pour cause puisqu'il s'agit d'une plaine abyssale où la profondeur avoisine les 5000 mètres, et qu'elle est protégée à l'Est par un gigantesque mur formant la frontière avec la mer Phlégétonne, nettement moins profonde. Il s'agit en réalité d'une imposante formation cristalline que des siècles de sédiments et de formations coralliennes sont venus épaissir. C'est donc dans ce cadre privilégié que les premiers lindar, alors peuple nomade guidé par la légendaire prophétesse Namaer, s'installèrent et s'y développèrent. Si les frontières officielles du royaume dont Aqualonde est la capitale se limitent à cette plaine abyssale, il est important de ne pas perdre de vue que celui-ci rayonne bien au-delà de ses limites. On considère souvent l'essentiel de la mer venteuse comme étant sous le protectorat des lindar, bien des communautés locales ayant d'ailleurs officialisé cela par des traités conclus avec le royaume de cristal.
La plaine de cristal, pour revenir aux frontières d'Aqualonde, compte aujourd'hui près de 60.000 habitants, pour l'essentiel lindar. En effet, s'ils ne sont pas le moins du monde xénophobes, la complexité de leur culture rend difficile l'intégration des autres espèces et met un frein à la cosmopolitisation. Outre divers villages, on dénombre 5 cités importantes, tant en population qu'en histoire puisqu'elles ont été formées par les premiers clans lindar qui se furent installés dans la plaine. Au Nord-Ouest, à la limite de la plaine, se trouve la cité de Brimior, accrochée au tombant. Plus à l'Est, proche du commencement du mur de corail, se dresse fièrement Ciryiol, la plus petite des 5. Juste au sud, toute proche aussi du mur, on retrouve la capitale Aqualonde dont nous parlerons plus longuement ensuite. A l'Ouest et presque au centre de la plaine s'étend Athilli, une large cité constituant l'une des plus notables plateformes de commerce sous-marine. Enfin à l'extrême Sud de la plaine, Serondil est enclavée entre le mur et le tombant marquant la fin de la plaine abyssale. Du fait de l'histoire tumultueuse du clan Silë qui fonda cette dernière, ses membres font partie des plus combatifs des lindar et c'est donc tout naturellement que la garde d'argent, organe protecteur du royaume, prend son berceau dans cette cité.


La Garde d'argent


Bien qu'il ne soit pas question ici d'un royaume belliqueux, moins encore expansionniste, il a toutefois fallu au domaine de cristal développer une force armée, ne serait-ce que pour assurer le respect de l'ordre à l'intérieur de ses frontières. C'est là le rôle du corps de la Garde d'argent, une milice qui opère à maintenir le calme et, quand le besoin s'en fait sentir, défendre Aqualonde et la plaine de cristal contre les incursions ennemies.
Comme dit précédemment, c'est à Serondil que fut fondé cette force armée. Le clan Silë fut le premier à se sédentariser en créant la rayonnante cité d'Istovir, ville qui se construisit en étages, accrochée au flanc du mur. C'était toutefois sans compter sur les Krillns, un peuple de crustacés intelligents qui vivaient par-delà, dans la mer Phlégétonne. Ceux-ci avaient déjà évolué de l'état de colonie animale à véritable société pensante, articulée autour d'un esprit collectif, alors que les lindar étaient encore nomades et ils perçurent comme un danger toute tentative de sédentarisation à près de cent lieues à la ronde. Pendant près de 1500 loär, les attaques se firent incessantes contre la cité et les lindar d'abord paisibles artistes devinrent peu à peu des guerriers chevronnés. Cette guerre atteint son paroxysme en -492, lors de l'une des plus grandes confrontations militaires que connut le domaine de cristal, surnommée le sombre maelstrom: les combattants d'Istovir se jetèrent par-dessus le mur en un assaut désespéré afin de repousser une fois pour toutes les assauts ennemis, attaque de la dernière chance en somme comme ils n'étaient plus en mesure de se défendre efficacement. Ils parvinrent à pénétrer les défenses, leur nid fragilisé par un récent glissement de terrain (ils apprirent bien plus tard qu'il s'agissait là d'une intervention d'Uinen lui-même), et à finalement occire la reine-mère des Krillns. S'ils pensaient avoir alors gagné une importante victoire, ils ignoraient qu'en réalité la pondeuse n'avait été qu'un réceptacle pour une puissante entité qui, depuis des siècles déjà, oeuvrait comme esprit de la ruche pour les crustacés. Alors que le clan récupérait de cette longue guerre, la réplique vint: des milliers de krillns manipulés, accompagnés d'une horde des cadavres corrompus des lindar tombés, déferlèrent sur Istovir. En moins d'une obscurité (i.e. l'équivalent de la nuit dans ces profondeurs), la cité fut rasée et ses habitants condamnés à fuir. Pendant près de mille ans, ils durent redevenir nomades pour fuir la corruption de l'être infâme qu'ils avaient libéré et les pourchassait désormais.
Lorsqu'en 256 ldA, enfin libérés de leur épée de Damoclès, les lindar du clan Silë fondèrent Serondil dans une zone vallonnée, stratégique en terme de défense, ils étaient devenus les plus illustres guerriers de l'histoire de leur espèce. Nombreux furent les maîtres du Corps parmi eux, aussi lorsque les clans furent unifiés sous la direction du Hud gódhellim et que la décision fut prise de former une milice commune à tous les clans afin d'éviter les débordements de la guerre civile, c'est Serondil qui fut désignée pour en être le berceau.

Bien que très peu importante, avec moins d'un millier de membres dans tout le domaine, cette force armée est redoutablement efficace. Les longues loär passées par chacun des membres de la garde d'argent à étudier la voie du Corps en font des combattants aguerris, rompu à diverses techniques de combat, mais aussi d'excellents pisteurs et tacticiens. Mais la clé de leur renommée réside dans une étude en parallèle de la voie de Vision. Les officiers supérieurs, appelés galadhremmin tirn, sont en effet des maître de cette dernière dont le rôle est d'assurer une coordination télépathique constante entre tous les lindar de la milice (réseau appelé gonathras). Couplé aux dons de prescience de certains d'entre eux, il devient rare que des informations échappent à leurs investigations ni qu'un individu parvienne à s'échapper si la garde d'argent se lance à sa poursuite. Nombreuses sont aussi les tentatives d'incursion qui ont été déjouées par ce réseau de soldats enquêteurs.
Reste toutefois le point faible évident du nombre. Face à l'assaut d'armées entières, comme ce put quelques rares fois être le cas (contre Kandrar notamment), la garde d'argent est clairement insuffisante, et plus encore lorsqu'il s'agit de mener des assauts hors des frontières du pays. Quand de telles circonstances se présentent, nombreux sont les lindar "civils" s'étant plus ou moins profondément aventurés sur la voie du Corps qui viennent prêter main forte à la défense du domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umbriel Celeboer

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Re: Domaine de cristal d'Aqualonde   Dim 29 Mai - 16:00

Cité d'Aqualonde



Parmi les 5 joyaux de la plaine, comme sont qualifiées les cités du domaine de cristal, Aqualonde est indubitablement la plus imposante. Abritant à elle seule près de 20.000 habitants, c'est incontestablement le siège politique et culturel du royaume, ainsi que la pierre angulaire de l'histoire des lindar. Seconde cité fondée, en -24.021 (calendrier du Donjon) par le clan Naril, héritiers de Namaer, elle connut comme ses villes-soeurs une croissance lente, et ce jusqu'à la création de l'Epine de cristal. Cet évènement arrivant à l'époque d'une complexification et codification de la société lindar (bien que sédentaires, ils étaient restés proches de leurs idéaux nomades), il procura à la cité un essor considérable qui lui permit de devenir le centre névralgique du domaine de cristal.

Halls nacrés



Ce sont à l'abri de ces dômes de nacre que grandissent la progéniture de la cité, élevée par des nourrices. Ils y apprennent alors les bases de la vie, telles que les caractéristique de leur espèce piscicole (mode alimentaire et particularités anatomiques et physiologiques, notamment), ainsi que le fonctionnement de la société d'Aqualonde, afin qu'ils puissent trouver au mieux leur place dans le monde. Les nourrices, les hinaidur, quoiqu'appelées emig ("maman") par les enfants, seront des guides auprès lesquelles un lindar qu'elle auront élevé pourra revenir à tout moment de sa vie pour recevoir leurs conseils. On dit en effet d'elles (ce sont toujours des femmes, sauf quelques cas exceptionnels), à raison, qu'elles n'oublient jamais aucun de ceux dont elles ont eu la charge.
Au nombre de 5, chacun de ces halls abrite tous les jeunes lindar nés la même loa: ainsi, au bout de 5 loär, ils ne sont plus considérés comme des alevins mais comme de jeunes adultes, prêts à sortir découvrir le monde, à commencer par leur parenté. A lieu alors la cérémonie d'Essecilmë, réservée à la seule "couvée" et aux nourrices, où ils disent adieu à leur vie d'enfants.
Le mode de reproduction des lindar, sur lequel s'est basé leur organisation sociale, rend le système classique des familles des autres races inadéquat. En effet, chaque loa, à une période donnée, un hall nacré est ouvert dans chacune des 5 cités (seule Aqualonde possède 5 halls nacrés pour l'apprentissage aux jeunes, dans les autres joyaux ils ne s'agit que de halls de reproduction) pour que les lindar adultes qui le souhaitent viennent procréer: les femelles accrochent d'abord leurs oeufs en longues lignes sur les toits des halls, puis les mâles viennent ensuite y déposer leur laitance en ligne perpendiculaire. Ainsi la reproduction n'est pas chez eux affaire de sentiment mais uniquement de devoir: la natalité étant très faible chez leur espèce, procéder ainsi permet d'assurer la naissance chaque loa d'une poignée d'alevins. Même ainsi, il n'en nait rarement plus d'une trentaine à chaque fois. Les oeufs fécondés sont tous ramenés à Aqualonde, pour y éclore dans le hall de nacre désormais scellé.
Ainsi, chacun est libre de tisser ses propres liens, indépendamment de toute notion de famille, ceux formés avec les membres d'une même "couvée" étant généralement bien plus forts que les véritables liens du sang. Les alevins ne rencontrent en effet leurs parents qu'à leur sortie des halls, lors de la célébration de Essecarmë (qui intervient donc quelques semaines seulement après l'essecilmë) où ceux-ci leur choisissent un patronyme (ataressë, qui contrairement à ce que l'on pourrait penser peut être choisi par le père ou la mère indifféremment), le matronyme (amilessë apacenyë) étant quant à lui donné dès la naissance par les emig.
Chacune des 5 années dans les halls est consacrée à la musique du monde (art de la Musique), la maîtrise de son corps (art du Corps) puis de son esprit (art de l'Esprit). Vient ensuite l'apprentissage de l'interaction avec le monde (art des Actes) et enfin avec ses autres habitants (art de la Parole).


Tours de l'Art


Chacun des lindar passe traditionnellement les quelques loär suivant sa sortie des halls nacrés à étudier dans l'une des 8 tours de l'Art. Il recevra ainsi des enseignements déterminants quant à sa fonction, plus tard, dans la société d'Aqualonde. Bien sûr, chacun peut au choix se consacrer à un seul des aspects de l'Art, allant jusqu'à devenir un maître de celui-ci, ou à en étudier plusieurs. Quelques uns des plus talentueux lindar de l'histoire sont parvenus à maîtriser chacun de ces domaines, acquérant ainsi le légendaire titre d'Artiste.
On parle des 4 voies cardinales de l'Art, aux points cardinaux, et des 4 voies collatérales:

Tië fëava - Voie de l'Esprit (magie) à l'Est

Il s'agit de l'école de la magie, laquelle a produit bien des magiciens illustres au cours des siècles. Diverses disciplines y sont enseignées, parmi lesquelles on retrouve couramment aquamancie draconique (théurgique), aquamancie classique ("arcanique"), guérison, cristallomancie, luminomancie, umbromancie et enchantement. Seules les magies noires, notamment démonologie, goétie et nécromancie sont bannie des enseignements de cette voie.

Tië equeva - Voie de la Parole (commerce/politique)

La voie de la parole est celle du maniement de la langue, qu'il s'agisse de la leur ou des dialectes étrangers. C'est aussi l'école de la rhétorique, de la négoce et de la politique.

Tië lindalëva - Voie de la Musique (arts) au Nord

Cette voie, qui paraîtrait futile à bien des peuples, est primordiale pour les lindar comme c'est celle des arts: musique, danse, poésie, littérature, peinture, sculpture, etc. L'art et la culture du Beau, sous toute ses formes, occupe une part essentielle dans la société d'Aqualonde.

Tië cardiva - Voie des Actes (artisanat)

C'est l'école de l'artisanat, sur divers matériaux, c'est à dire l'art de façonner le métal, la roche, les gemmes, le verre, la peau (cuir mais aussi écaille), etc.

Tië hroava - Voie du Corps (martial) à l'Ouest

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un peuple foncièrement militaire, les lindar d'Aqualonde peuvent être de talentueux guerriers. Ainsi la Voie du Corps forme admirablement les lindar à la science du combat, que ce soit pour défendre la cité, chasser ou parcourir les mers à la recherche d'aventures.

Tië rinva - Voie de la Mémoire (connaissance/histoire)

patronnage: Namaer, 1ère des lindar

Les lindar ont une espérance de vie, bien que variant selon leur part animale, très supérieure à celle des humains. De fait, le passé occupe dans leur préoccupations une part aussi importante que le futur. Certains se consacrent à cette voie dans le but d'amasser pour leur peuple les connaissances afin que jamais les expériences du passé ne soient perdues. C'est dans cette tour que se situe la plus important bibliothèque du domaine d'Aqualonde: des allées de cristaux lumineux abritent quantités d'oeuvres que les lindar, du fait de leur don pour la télépathie, peuvent consulter d'un simple toucher. Après la tour s'étend le jardin des âmes, cimetière où reposent les lindar décédés.

Tië isquava- Idhren rath - Voie du Silence (sagesse) au Sud

patronnage: Uinen

La Voie du Silence est sans conteste la plus difficile à appréhender de toutes. Il s'agit là de celle de la sagesse. Ainsi y enseigne-t-on les diverses formes de méditations et les philosophies les plus variées, mais l'essentiel du travail requis lorsque l'on se consacre au Silence est à faire par et sur soi-même.

Tië maurva - Voie de la Vision (divination/télépathie)

patronnage: Aeslinn Silmalla

Bien que les lindar aient tous un esprit suffisamment fin pour développer des dons de télépathies, seuls ceux qui le travaillent au sein de cette Voie peuvent exprimer le plein potentiel de leur esprit. C'est donc l'école de la télépathie, mais aussi du voyage décorporé (similaire à la projection astrale) et encore de la divination. Ce dernier art est particulièrement respecté puisqu'il reste un don extrêmement rare, héritage spirituel d'Aeslinn.


Hud gódhellim - Le conseil des sages



Le terme lindar de Hud gódhellim, qui se traduirait en commun par "conseil des sages", désigne à la fois l'assemblée dirigeante du domaine de cristal et la bâtiment où celle-ci se tient, et qui regroupe l'essentiel des instances politiques d'Aqualonde.
Le palais du Hud godhellim est un massif mais élégant édifice en demi cercle dont les murs de cristal irisé sont, à l'extérieur, presque entièrement recouverts de coraux. On ne le désigne toutefois comme palais que du fait de son apparence et de sa fonction de siège du pouvoir: il ne s'agit pas là de la résidence des représentants du domaine d'Aqualonde, seuls des missions diplomatique y demeurent, le temps de leur ambassade. Le centre de l'arc se compose presque exclusivement de salles de réception, des bureaux de chacun des membres du conseil restreint et la salle du conseil où l'Hud godhellim à proprement parler se réunit. Les bras du bâtiment sont réunissent quant à eux le plus clair de l'organe administratif, avec notamment les volumineuses archives de la cité qui occupent le plus clair de l'aile Ouest.
Le conseil à proprement parler est constitué de représentants du peuple et des institutions importantes du domaine. En effet, les saelyr (sing. saelor) sont tous élus directement par le peuple et ont pour fonction de représenter et défendre les intérêts de leur zone de rattachement. Ils nomment ensuite un chancelier, complétant ainsi le conseil restreint, ultime décideur. A celui-ci viennent s'ajouter les voix de titulaires, chacun parlant pour l'un des organes centraux de la culture lindar. Tous ces conseillers, titulaires comme membres du conseil restreint, sont nommés pour une durée ne pouvant jamais excéder 100 loär. Les conseillers honorifiques en revanche siègent à vie au Hud gódhellim, bien qu'ils n'aient alors qu'une fonction consultative.

Le Conseil restreint:

  • Le chancelier
  • Les 21 saelyr, dirigeants de chaque secteur (quatre pour Aqualonde, trois pour chacune des cités, puis un pour chacune des 5 régions de la plaine)

Conseillers titulaires:

  • Un représentant (Maître) de chacune des 8 Voies
  • Le grand prêtre
  • La nourrice en chef
  • Le chef de la garde d'argent

Conseillers honorifiques:

  • Le lhimlug (si Aqualondien)
  • Tous les Artistes vivants
  • Uinen



Autel des Dragons


Au centre exact de la cité se dresse une tour de cristal irisé gigantesque, ornée d'une spirale de coraux colorés. Ce bâtiment, bien qu'utilisé par les lindar, n'est pas leur oeuvre: il est la création d'Uinen, le millénaire dragon qui dort sous la cité. Celui-ci créa en effet cette écharde cristalline afin de faire le lien entre ce peuple aquatique et lui même, permettant ainsi aux lindar qui le désiraient de s'entretenir directement avec lui. Rares sont cependant les occasions où ils se permettent de déranger son sommeil.
L'autel est aussi le coeur religieux de la cité, sorte de cathédrale sous-marine. Bien que leur peuple soit très tolérant sur la question religieuse et que les Dragons ne demandent nulle vénération, il existe au sein d'Aqualonde un clergé influent. Les prêtresses et prêtres ont pour vocation non pas d'imposer un dogme mais uniquement d'enseigner à ceux le désirant la sagesse colportée par les Dragons divins, leur progéniture et leurs élus à travers l'histoire, comme autant de précieux conseils. C'est cette tour aussi qui fait office d'horloge, la magie d'Uinen allant et venant le long de ses murs de cristal, comme une respiration lumineuse, en marquant le passage du temps (les lindar parlent d'expiration et d'inspiration en lieu et place d'heures).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umbriel Celeboer

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Re: Domaine de cristal d'Aqualonde   Dim 29 Mai - 16:00

Principales personnalités


Uinen, dragon de cristal, fils de Minaln


Niveau 50
Capacités: Invocation 10, Eau 9, Glace 5, Terre 10 (cristal), Révocation 4, Téléportation 3, Régénération 5, Télékinésie 5, Télépathie 9, Force 10, Endurance 10, Défense 10, Vitesse 6, Perception 9, Agilité 3, Magie 10, Volonté 10


Toutes les créatures nées de la Création n'ont pas été issue de la simple volonté des Dragons Divins et autres dieux. Les premiers draconides naquirent à cette époque d'oeufs pondus par ces demi-dieux dans le plan draconique, grandissant auprès de leurs géniteurs. Uinen, fils de Minaln, est l'un de ces premiers-nés, un majestueux dragon de cristal. Ayant très tôt quitté son plan de naissance, il voyagea un temps parmi les mondes avant de s'assoupir dans les profondeurs abyssales d'un océan qu'il jugea agréable. A son réveil, bien des siècles plus tard, une communauté d'êtres aquatiques avait élu domicile au-dessus de son nid, dôme de cristal qu'il avait créé autour de lui dans son sommeil et que les sédiments marins déjà avait enfoui. Ces créatures, les premiers lindar, vénéraient alors des esprits des courants nommés wingildi. Il fallut attendre près de 3.000 loär avant qu'un étranger, prêtre des Dragons et premier lhimlug dont fait mention l'histoire des lindar, ne leur enseigne les bases du culte draconique qu'ils adopteraient quelques siècles plus tard.
En -3 ldA, l'une de ces femmes-poissons, une dénomée Aeslinn Silmalla, reçu au cours de ses rêveries la vision d'un tunnel s'engouffrant dans les profondeurs, vers une lumière surnaturelle. Première prophétesse de son peuple, elle retrouva le passage et s'aventura sous la plaine de cristal jusqu'au nid que s'était sculpté le vieux dragon. Elle s'entretint alors avec lui 3 loär durant, à l'issue desquelles celui-ci ouvrit pour elle vers la surface un chemin de retour, la racine de l'Autel des Dragons, afin qu'elle puisse répandre à son peuple la nouvelle: un puissant allié leur était apparu, Uinen se proposant comme patron et défenseur de leur peuple. Quelques loär plus tard, avec le décès dans un autre plan de son précédent élu, le Dragon Divin des Eaux Minaln désigna Aeslinn pour lui succéder comme lhimlug, devenant de fait la première des grandes prêtresses du Dragon originaire d'Aqualonde. Ne manquant pas à sa parole, Uinen est depuis lors le défenseur et conseiller de la cité d'Aqualonde, et du peuple lindar tout entier de même que le lien le plus direct qui soit entre ceux-ci et son propre père sur le plan draconique.


D'autres personnalités (et peut être quelques grands noms de l'Histoire) du domaine de Cristal apparaîtront plus tard, à mesure qu'ils seront mentionnés en RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umbriel Celeboer

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2016

MessageSujet: Re: Domaine de cristal d'Aqualonde   Dim 29 Mai - 16:00

Dates clés


1 loä = 1.44 an
Les dates indiquées selon le calendrier d'Aqualonde sont notées de l'abréviation ldA (loär d'Aqualonde)


  • env. -34.500 ans / env. -8500 loär - Le Grand Dragon de cristal Uinen forme dans les profondeurs de la mer venteuse, alors agitée de très violents courants, un cocon cristallin afin de s'assoupir. Celui-ci s'étendra pendant son sommeil, formant la base du mur corallien isolant cette mer de la mer phlégétonne et qui rendra les eaux de la future plaine de cristal si calmes.
  • -30.534 / -5.772 - Installation des premiers lindar sur la plaine, guidés par Namaer. Si elle était sans conteste une prophétesse et dirigeant de légendes, les lindar n'en restaient pas moins à l'époque un peuple primitif. Dès leur arrivée sur la plaine, ces voyageurs se séparèrent en minuscules communautés indépendantes et nomades. Ils ne s'installèrent pour former les grandes villes actuelles que bien plus tard, se contentant dans un premiers temps d'aller de campement en campement dans les environs.
  • -26.748 / -3.248 - Le dragon Uinen sort de sa torpeur pour constater que des dizaines de mètres de sédiments se sont déposés au-dessus de son nid de cristal. Sur cette plaine nouvelle formée, des créatures pensantes semblent avoir posé les bases d'une civilisation que, curieux, il se contentera d'observer. Il passera les prochains millénaires entre somnolence et contemplation, intrigué du devenir de ces jeunes êtres.
  • -24.793 / -1.945 - Fondation de la cité d'Istovir par le clan Silë, aujourd'hui désignée comme le 6e joyaux, sur le flanc du mur.
  • -24.571 / -1.797 - Fondation de la cité de Brimior, autour des grottes, nombreuses à cet endroit, où les nomades s'installaient déjà depuis des siècles.
  • -24.021 / -1.430 - Fondation de la cité d'Aqualonde.
  • -23.005 / -753 - Fondation de la cité d'Athilli.
  • -22.614 / -492 - Chute d'Istovir.
  • -22.137 / -174 - Passage du lhimlug Ri'loek, qui enseigne aux lindar les préceptes de la religion draconique. Ils ne s'y convertirent pas, mais ils intégrèrent rapidement certains de ses préceptes religieux et surtout philosophiques.
  • -22.123 / -165 - Fondation de la cité de Ciryiol.
  • -21.880 / -3 - Rencontre d'Uinen et d'Aeslinn Silmalla
  • -21.876 / 0 - Creation par Uinen de l'Epine de cristal, amené à devenir l'Autel des Dragons, et révélation de sa présence aux lindar.
  • -21.492 / 256 - Fondation de Serondil.
  • -16.630 / 3.493 - Destitution d'un roi tyrannique et fin de la poly-monarchie (un roi par clan) qui durait depuis l'exode légendaire guidé par Namaer. Adoption d'un modèle proche de la république romaine qui, instable au début, mènera à la guerre civile après quelques mois seulement.
  • -16.630 / 3.497 - Fondation du Hud gódhellim, suite à une guerre civile ayant déchiré le royaume. Le pouvoir n'est plus détenu par une assemblée mais par des individus désignés pour leur sagesse.
  • -16.598 / 3.518 - Fondation du royaume de Kandrar par le tyran déchu
  • / - Declaration de guerre avec Kandrar
  • ((0 / 14.584 - Fondation de Kanabo))
  • 45 / 14.614 - Première rencontre -désastreuse- avec des humains d'Amessa. Les lindar rendent depuis lors la navigation impossible dans la mer venteuse à quiconque arbore le pavillon d'Amessa ou de leurs alliés.
  • ((600 / 14.984 - Début de l'histoire du forum)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Domaine de cristal d'Aqualonde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Domaine de cristal d'Aqualonde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nom de domaine
» Astérix: Le Domaine Des Dieux en 3D
» [Resolu]E-anim et Wix
» Mon réseau - Mont St Olmes
» [Résolu] Sauvegarde système exploitation Windows 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
_My Life as a Dungeon Keeper_ :: Menu principal :: Didactitiel :: Histoire et carte du monde :: Iliomad-
Sauter vers: